---BIENVENUE A BEIRE LE FORT---

 

 ----------------------

  guide Mobiplaine 2018

 ----------------------

Le 23 mai 2018

Changement de fréquence de la TNT - Communication de l'ANFR

Le passage à la TNT Haute Définition, qui s'est produit sur toute la France métropolitaine le 5 avril 2016, permet désormais de diffuser l’ensemble des chaînes de la TNT avec un nombre de fréquences moins important. Les fréquences dégagées par cette opération pourront désormais être transférées au secteur de  la téléphonie mobile pour leurs déploiements 4G (et 5G à l’avenir) et répondre ainsi à l’augmentation de l’échange des données mobiles, en croissance d’environ 60 % par an en France. Ce redéploiement des fréquences permet ainsi d’améliorer la connectivité dans les différents territoires.

Des opérations techniques sont toutefois nécessaires pour assurer ce transfert : des changements de fréquences de la TNT sont planifiés sur 13 phases successives qui concernent chacune une partie différente de la France métropolitaine. La 1ère phase (phase 0), en Ile-de-France, a déjà eu lieu en avril 2016, en même temps que le passage à la TNT HD.

Les 12 autres phases se dérouleront d'octobre 2017 à juin 2019.

Ce sera le 23 mai 2018 pour Beire le fort.

Seuls les téléspectateurs qui reçoivent la télévision par antenne râteau (voie hertzienne terrestre) sont concernés par ces changements de fréquences. Les foyers recevant la télévision par un autre mode de réception (ADSL, fibre optique, satellite, câble) ne sont normalement pas impactés. 

Si vous recevez la TNT par antenne-râteau, vous devrez effectuer une nouvelle recherche des chaînes lorsque les changements de fréquences concerneront votre zone pour retrouver l’ensemble de vos programmes. 

Le 23 mai 2018:

Pour le téléspectateur recevant la télévision par une antenne râteau, qu’il habite en immeuble ou en maison individuelle, il faudra effectuer une recherche et mémorisation des chaînes, s’il constate une perte de certaines chaînes de la TNT. 

Cette opération est très simple à réaliser, à partir de la télécommande du téléviseur et/ou de l’adaptateur TNT. Elle permet de récupérer l’intégralité des chaînes de télévision suite aux changements de fréquences.

Cette recherche des chaînes est à réaliser sur l’ensemble des postes de la maison reliés à une antenne râteau.

Comment faire une recherche des chaînes

Plus d'information sont mises à votre disposition et téléchargeables sur le site www.recevoirlatnt.fr ou au             0970 818 818.

 ----------------------

 

Modernisation de la délivrance des cartes d’identité

A compter du 22 mars 2017, les usagers souhaitant obtenir une carte d’identité devront se présenter dans l’une des 21 mairies équipées de dispositifs numériques de recueil des demandes.

Les préfectures et les sous-préfectures, cœur de la représentation territoriale de l’État, vivent aujourd’hui une réforme majeure : le plan “préfectures nouvelle génération” (PPNG).

En s’appuyant sur la généralisation du recours aux télé-procédures ou à des tiers de confiance, le plan “préfectures nouvelle génération” prévoit de réformer profondément les modalités de délivrance des titres réglementaires que sont la carte nationale d’identité, le passeport, le permis de conduire et le certificat d’immatriculation.

En ce qui concerne la carte d’identité, les usagers se présenteront désormais dans les mairies équipées de dispositifs numériques de recueil des demandes. Celles-ci seront instruites par des plateformes spécialisées, ce qui permettra d’améliorer les délais de traitement tout en renforçant les moyens de lutte contre la fraude.

Cette réforme sera déployée en Côte-d’Or à compter du mercredi 22 mars 2017.

Liste des communes équipées du dispositif numérique de recueil des demandes :

  • AUXONNE
  • ARNAY-LE-DUC
  • BAIGNEUX-LES-JUIFS
  • BEAUNE
  • CHATILLON-SUR-SEINE
  • CHENOVE
  • CHEVIGNY-SAINT-SAUVEUR
  • DIJON (mairie centrale et mairies de quartier)
  • FONTAINE-LES-DIJON
  • IS-SUR-TILLE
  • LIERNAIS
  • MIREBEAU-SUR-BEZE
  • MONTBARD
  • NUITS-SAINT-GEORGES
  • POUILLY-EN-AUXOIS (le dispositif de recueil n’est pas opérationnel dans l’immédiat, s’adresser à une autre commune équipée)
  • QUETIGNY
  • SAINT-SEINE-L’ABBAYE
  • SEMUR-EN-AUXOIS
  • SOMBERNON
  • SEURRE
  • TALANT

Documents associés :

----------------------

 

Sécurité routière, du nouveau dans le code de la route:

1:

Dès le 22 mars 2017, les enfants de moins de 12 ans devront porter un casque à vélo, qu'ils soient conducteurs ou passagers.


Encourager l’apprentissage du vélo comme activité physique - excellente pour la santé comme pour la qualité de l’air - nécessite, dès le plus jeune âge, d’adopter les bonnes habitudes de sécurité.

Protéger les plus vulnérables fait partie des priorités du Gouvernement. Ainsi, en application de la mesure n°16 du Comité interministériel de la sécurité routière du 2 octobre 2015 visant à réduire la gravité des blessures au visage et les risques de traumatismes crâniens des enfants pratiquant le vélo, le port du casque à vélo devient obligatoire pour les enfants (conducteurs ou passagers) de moins de 12 ans.

Le décret n° 2016-1800 relatif à cette obligation paru aujourd'hui au Journal officiel a prévu un délai de 3 mois pour que chaque famille puisse avoir le temps de s'équiper correctement. L'entrée en vigueur de cette obligation sera donc effective à compter du 22 mars 2017. Le port du casque à vélo sera obligatoire pour les enfants de moins de 12 ans aussi bien au guidon de leur vélo qu'en tant que passagers.

Adultes, si vous encouragez vos enfants à pratiquer du vélo, montrez l'exemple !

S'équiper et choisir des équipements de sécurité individuels adaptés, dont le casque à vélo, doit s'apprendre dès le plus jeune âge. Et c'est bien souvent au travers de l'exemple de leurs
parents que les enfants apprennent ou non à s’équiper. À cet égard, il a été constaté que les parents d’enfant équipé de casque sont enclins à en porter déjà un eux-mêmes. Les enfants à vélo doivent donc porter un casque, à plus forte raison parce qu'ils sont inexpérimentés.

Le casque : une protection des risques de blessure à la tête en cas de chute

Les chocs à la tête chez les jeunes enfants peuvent causer des traumatismes plus grave que chez les adultes ou adolescents. Le casque diminue le risque de blessure sérieuse à la tête de 70%, le risque de blessure mineure de 31% et le risque de blessure au visage de 28%. Une étude récente confirme et quantifie le risque de lésions neurologiques dans la tête d’enfant de 6 ans casquée et non casquée. Le port du casque diminue drastiquement le risque de perte de connaissance : à plus de 10 km/h, il passe de 98% dans le cas d’une tête non casquée à 0,1% pour une tête casquée.

La responsabilité de l’adulte est engagée

Si un adulte transporte à vélo un enfant passager non casqué ou accompagne un groupe d'enfants non protégés, il risque une amende de quatrième classe (90 euros).

L’accidentalité des enfants cyclistes :

  • On estime à environ 5,5 millions les usagers vélo occasionnels ou réguliers âgés de moins de 12 ans
  • L’accidentalité routière des cyclistes âgés de moins de 12 ans concerne 181 enfants en 2015 parmi lesquels 1 enfant a été tué et 170 enfants ont été blessés, dont 71 blessés hospitalisés (ONISR, 2015)
  • Sur une période de 5 ans (2011-2015), 1 178 enfants de moins de 12 ans ont été impliqués dans un accident de vélo, parmi lesquels 26 enfants ont été tués, 442 enfants ont été blessés hospitalisés, 665 enfants blessés légers et seulement 45 enfants ont été indemnes. 91 % de ces accidents (et 85 % des décès) se sont produits en agglomération (ONISR, 2015)

Une mesure largement adoptée par les États membres de l'Union européenne

Le port du casque est obligatoire pour tous en Finlande et onze pays membres ont rendu le port du casque à vélo obligatoire pour les enfants :

  • jusqu’à 10 ans : Malte
  • jusqu’à 12 ans : Autriche, Lettonie
  • jusqu'à 15 ans : Slovaquie, Slovénie, Suède
  • jusqu'à 16 ans : Espagne, Croatie, Estonie
  • jusqu'à 18 ans : République tchèque, Lituanie

2:

De nouvelles dispositions pour faciliter la circulation des convois exceptionnels

 

Le décret n°2017-16 du 6 janvier 2017 modifie le code de la route pour faciliter la circulation des transports exceptionnels sur les routes de France et renforcer la sécurité des véhicules qui les accompagnent sur leurs trajets. Ces changements sont en vigueur depuis le 1er mars 2017.

Des facilités de franchissement des intersections pour les transports exceptionnels

Un convoi exceptionnel en mouvement et les véhicules qui l'accompagnent sont désormais prioritaires aux intersections. Lorsqu'il s'agit de franchir un feu tricolore, l'ensemble du convoi a la priorité si le véhicule en tête est passé au vert. Si le feu passe au rouge pendant que le reste du convoi franchit le carrefour, la priorité reste au convoi et à son escorte. Par cette mesure de bon sens, la Sécurité routière entend faciliter la circulation de ce type de transport.

Le décret précise le comportement à adopter pour les usagers qui croisent un convoi exceptionnel sur leur route. Ceux-ci doivent obligatoirement réduire leur vitesse et au besoin s'arrêter ou encore se garer pour faciliter le passage du convoi et des véhicules d'accompagnement. Ils doivent également renoncer à s'engager sur une intersection lorsque l'imminence du franchissement par un convoi leur est signalée par un véhicule d'accompagnement.

Le convoi exceptionnel est cependant tenu de toujours laisser la priorité aux véhicules d'urgence (police, gendarmerie, pompiers, samu, etc.).

 ----------------------

 


 

----------------------

 

 

participation citoyenne La commune de Beire-le-Fort rejoint le dispositif de participation citoyenne.
Le 12 octobre 2016, Mme Nathalie BONNET, maire de la commune de Beire-le-Fort et la capitaine Emma ARDOUIN, commandant la compagnie de Dijon, ont signé un protocole de participation citoyenne en présence du lieutenant REY, commandant la brigade de Genlis, du gendarme Vanlauwe, référent gendarmerie pour la commune de Beire-le-Fort et 10 référents participation citoyenne de la commune.
La participation citoyenne, anciennement nommée "voisins vigilants", vise à faire que les habitants d'une commune soient coproducteurs de sécurité aux côtés des gendarmes. Des référents s'engagent à informer la gendarmerie lorsqu'ils constatent un fait anormal dans la commune. En aucun cas, les référents n'interviennent, ils se contentent de prévenir la gendarmerie et si possible de donner des éléments pouvant permettre au pire un contrôle, au mieux des arrestations si des infractions sont commises.
Chaque citoyen peut être acteur de sa sécurité et de celle de ses voisins en appelant le 17 lorsqu'il constate un fait anormal ou une présence anormale dans sa commune.
En appelant le 17, vous aurez un gendarme du centre opérationnel qui dirigera sur les lieux la patrouille la plus proche. Le centre opérationnel répond aux appels 24h/24.

 

----------------------

 

recencement 2

 

----------------------

 

Timbre fiscal electronique

La mise en ligne du site timbres.impots.gouv.fr depuis mars 2015 a permis à 400 000 usagers d'utiliser le timbre électronique pour la délivrance d'un passeport, ce qui équivaut à 2 millions de timbres papier qui ont été dématérialisés par cette opération de modernisation et de simplification administrative.

http://www.economie.gouv.fr/dgfip/medias-dgfip

 

 

 

 

 

05/04